(Re)découvrez des appellations viticoles moins connues qui cachent bien souvent de très jolies pépites, et sans vous ruiner !
A nos oreilles, les vins de Bourgogne évoquent souvent des vins réputés, connus dans le monde entier et pas vraiment à portée de toutes les bourses… Et pourtant ! On peut se faire plaisir à des prix doux en allant à la rencontre d’appellations un peu moins connues et aux plaisirs de dégustation exponentiels.
Je vous livre cinq secrets bien gardés qui vous ouvriront la porte des vins de Bourgogne. Un excellent rapport qualité-prix, des bouteilles faciles à boire entre amis, qu’on débouche à la moindre occasion comme un vin de copains, copines, à boire devant un match… tout en exaltant vos mets et vos papilles !
Pour les vins rouges, il est conseillé de les servir entre 14 et 16°C. En ce qui concerne les vins blancs, optez pour une température entre 12 et 13°C, c’est parfait. Et quand je parle d’un excellent rapport qualité/prix, comptez une moyenne de 9€ par bouteille.

Mon secret n°1 : je m’éloigne de la Côte de Nuits et de Beaune pour découvrir d’autres paysages, d’autres vins et les hommes et les femmes qui les font

Appellation Hautes-Côtes

Les Hautes-Côtes comprennent les Hautes-Côtes de Nuits et de Beaune. Collines un peu plus élevées en altitude (entre 290 et 485 mètres), elles sont l’arrière côte de la côte ! Le vignoble est souvent situé au pied de la falaise calcaire, sur les versants ensoleillés, exposés au sud/sud-est. On buvait du vin des Hautes-Côtes de Beaune au sacre de Philippe Auguste en 1180, c’est vous dire ! Le 4 août 1961, grâce à la lutte d’un instituteur acharné et gagné à la cause des viticulteurs, ce vignoble verra son appellation reconnue. Dans les Hautes-Côtes, les vendanges sont décalées d’une semaine par rapport à la Côte, la maturation étant plus tardive.
C'est une appellation régionale Bourgogne. Les vins rouges sont grenat avec des reflets rouge vif à violacés. Le nez exhale des arômes de cerise, griotte, parfois confites. A la dégustation, les fruits rouges dominent et tapissent de leur fraîcheur le palais. Bref, ce sont des vins élégants et fruités, parfaits à l’apéritif avec du jambon persillé ou un pâté en croûte servi tiède. Vous pouvez aussi l’utiliser en accompagnement de viandes en sauce, de plats généreux, de grillades.  Et il est parfait pour accompagner un fromage de de l’Abbaye de Cîteaux !
 
La robe des vins blancs est jaune avec des reflets dorés. Le nez évoque des senteurs de fleurs d’acacia, d’aubépine, de pêche blanche et d’amande. L’équilibre est harmonieux entre la minéralité, le petit côté iodé et les fleurs blanches souvent miellées. Parfois, on remarque en fin de bouche de petites notes citronnées. C’est un vin vif, franc et jeune qui réveillera vos apéritifs dinatoires. Crevettes sautées à l’ananas, poissons en sauce, côtes de veau seront les plats parfaits pour une dégustation. Pour le fromage, je le préfère avec un comté fruité de 12 mois d’âge minimum.
 

Où acheter les vins des Hautes-Côtes de Beaune ?


Chez les vignerons directement pour l’authenticité, l’accueil et le contact humain. Depuis Beaune, prendre la direction de Nolay (18 km S/O de Beaune).   Si vous êtes pressé rendez-vous dans des caves.

Les vins de la Côte Chalonnaise : Bouzeron, Rully, Mercurey, Givry, Buxy, Montagny, Jully, Saint-Vallerin…

Cette côte qui est la continuité de la Côte de Beaune produit des vins de caractère, en rouge comme en blanc. Les vignes apparaissent comme un chapelet d’îlots émergeant sur des collines orientées sud-est. Elles s’étendent au nord de Chagny, à la limite avec la Côte de Beaune, jusqu’au sud, vers Saint-Gengoux-le-National et le vignoble du Mâconnais.
Les appellations villages de Bouzeron, Givry, Mercurey, Montagny, Jully, Saint-Vallerin, Buxy et Rully offrent des vins blancs simples, fruités, aux notes de pêche. Ils sont très agréables à l’apéritif et prisés des amateurs de casse-croûtes. Ils conviennent également pour accompagner des mets plus raffinés.
C’est un vin tantôt proche, au niveau aromatique et par sa vivacité, de certains Chablis. Il peut s’apparenté aussi à un Saint-Aubin ou un Chassagne, par sa finesse et son bouquet délicat
Les vins rouges sont de couleur rubis. Mercurey, Givry et Rully et le Bourgogne Côte Chalonnaise sont des vins de caractère.
La Côte chalonnaise est aussi le berceau du Crémant. En effet, c’est en 1822, que des négociants de Chalon-sur-Saône, propriétaires à Rully et Mercurey, invitent sur leurs domaines un jeune champenois. Le vin blanc de Bourgogne effervescent voit le jour. La production de Crémant se généralise à toute la Bourgogne jusqu’à obtenir l’AOC Crémant de Bourgogne en 1975. Le Crémant se sert à l’apéritif ou en dessert, j’ai testé pour vous. Vous pouvez aussi faire un repas au Crémant. Vous trouverez la bouteille à partir de 9€.

Où acheter les vins de la Côte Chalonnaise ?

Chez les vignerons directement pour l’authenticité, l’accueil et le contact humain. Depuis Beaune, prendre la direction de Chagny, puis de Rully, Givry, Buxy (22 km au sud de Beaune). Rendez-vous dans des caves si vous êtes pressé.  

Les vins de l'appellation des Maranges


Très beau vignoble dans la Vallée des Maranges, ces  coteaux ne suivent pas l’alignement de la Côte. Leur nature géologique est pourtant la même. Les paysages sont des successions de douces collines et de versants exposés sud/sud-est, entre 240 et 400 mètres d’altitude. Les paysages donnent une douce impression de sérénité. J’aime particulièrement ce petit coin de terre niché dans l’intimité de la vallée de la Cozanne. Une petite rivière claire aux petites chutes successives, sort des falaises calcaires du Bout du Monde.
Les vins rouges sont épais, charpentés, d’un rubis framboise. Leur bouquet éclate sur le fruit avec des notes de bourgeons de cassis, de fruits rouges épicés voire confits. Un peu d’acidité permet de le garder quelques années. Il est parfait avec des volailles, de ribs grillés, du porc braisé, des plats aux goûts marqués.
Les vins blancs sont d’un or délicat. Aubépine, acacia et chèvrefeuille sont les premières notes, suivies d’une touche de miel. Ces parfums en font un vin souple et subtil, tout en nuances florales. Ils accompagneront une terrine de poisson, des poissons poêlés et délicats.  Choisissez un cantal ou un bleu de Gex ou de Bresse pour magnifier et le vin de Maranges et le fromage.

Où acheter les vins de l'appellation les Maranges ?

Chez les vignerons directement pour l’authenticité, l’accueil et le contact humain. Depuis Beaune (22km au S/O), prenez soit la direction de Nolay puis Santenay et Change. Soit prenez la direction de Chagny, puis du Creusot, longez ensuite le Canal du Centre pour tourner à Cheilly-lès-Maranges. Ou rendez-vous dans des caves si vous êtes pressé.
  Cave des Hautes-Côtes de Beaune, Cave de Nolay, Cave du Val d’Or à Nolay, Cave de Cheilly-lès-Maranges

Mon secret n°2 : le vignoble est très morcelé en Bourgogne,  un vigneron peut avoir des propriétés, souvent des terres héritées de ses aïeux, dispersées entre plusieurs appellations.

Un bon plan pour des vins de Bourgogne 1er cru à un bon rapport qualité prix


Concrètement, qu’est-ce que cela veut dire ? Un viticulteur de Nolay peut vous proposer à la dégustation du Hautes Côtes à 9€ la bouteille en moyenne. Ce qui est normal, puisque nous sommes dans les Hautes-Côtes. Mais il peut aussi vous proposer à la dégustation et à la vente du Pommard, du Meursault, du Beaune, du Maranges 1er Cru… à des prix abordables c'est-à-dire entre 12€ et 15€ la bouteille.

Mon secret n°3 : Vous voulez épater les copains avec un vin de qualité supérieure mais sans vous ruiner. Vous rêvez d’un Meursault, d’un Puligny... mais voilà, quoi…vous rêvez !

En attendant d’en avoir les moyens, vous pouvez quand même vous faire plaisir. Proche des arômes d’un verre de vin blanc de Meursault, un vin des coteaux du village d’à-côté, Monthélie ravira vos papilles. Proche des arômes d’un vin blanc de Chassagne ou de Puligny, un Saint-Aubin ou un Saint-Romain trouveront leur place lors de vos dîners. Je ne dis pas ici que ce sont les mêmes vins, mais leurs arômes proches pourront vous consoler avec brio.

Mon secret n°4 : un vin ne vous plaît pas, n’en déduisez pas trop vite que vous n’aimez pas cette appellation et que vous n’en goûterez plus jamais…

Le vin qui vous conviendra, qui saura vous séduire,  n’est pas le même que celui qui saura conquérir mon palais. J’ai fait récemment une dégustation à deux, mon mari a craqué pour un vin blanc fruité légèrement boisé tandis qu’un vin blanc vif, franc, iodé et minéral aux notes finales de pamplemousse m’a fait chavirer. Nous sommes ressortis avec 3 bouteilles de chaque, ce qui nous a évité des choix terribles…
S’il vous arrive de ne pas aimer les vins d’un viticulteur, n’hésitez pas à changer de viticulteur, peut être que la vinification n’est pas assez aboutie pour vous. Il faut savoir que tout au long du cycle de la vigne jusqu’aux vendanges, le viticulteur fait des choix qui ont des répercussions sur le vin. La vinification s’ajoute à cette complexité Elle est propre à chaque vigneron. Je trouve que son métier relève de l’artisanat et souvent de l’art pur !

Mon secret n°5 : même si vous choisissez d’acheter dans une cave parce que vous êtes pressé, prenez un jour le temps de rendre visite à un vigneron et vous y reviendrez. C’est un moment de partage unique !

En Bourgogne, le vigneron vous accueille avec simplicité. Si vous le demandez, il vous montrera très certainement ses vignes. Il vous indiquera même de quelles vignes est issu le vin que vous goûtez. Les odeurs de cave, l’ambiance, les échanges, rien ne vaut le contact humain ! Souvent, il faut prendre sur soi pour oser appuyer sur la sonnette, ensuite, la magie opère !
Dans les coins de terre que je viens de vous citer, la plupart des dégustations sont encore gratuites, si elles sont payantes, le prix de la dégustation est souvent déduit du montant de vos achats, si vous achetez une ou plusieurs bouteilles. N’hésitez pas à demander au vigneron si la dégustation est payante ou gratuite.
Si vous n’osez toujours pas franchir le pas de la porte, vous pouvez suivre un OeNolay Tour. Tous les samedis à 10h30, d’avril à début novembre, un vigneron vous emmène dans ses vignes et vous explique le travail de saison. Ce moment privilégié d’1h30 est à 6€/personne et comprend la dégustation de 4 vins.

Vous pouvez aussi découvrir le temps d’un safari, la vigne, le vin et ses secrets, accompagné par un professionnel. Safari Tours et Bacchus Wine Tours vous proposent des excursions avec initiation au vin, à la vigne et à la dégustation.
 
Voili, voilà, vous savez tout sur mes petits secrets d’appellations qui méritent le détour, je vous souhaite une attentive et agréable dégustation tous sens en éveil !