Voir les photos (9)
LA PETITE SUITE L'ENSEMBLE VOCAL

Festival de Bach à Bacchus - W.A. Mozart : "Requiem"

Musique, Chorale, Musique classique, Festival, Musique, Concert à Meursault
25 Tarif plein
  • La Petite Suite / L'Ensemble vocal interpréteront le Requiem de Mozart dans la transcription de Carl Czerny pour chœur, solistes, piano à 4 mains et timbales. Marie-José Matar, soprano, Jagna Oltarzewska, alto, Akihiro Nakamura, ténor, et Sandro de Gasparo, basse, seront les solistes accompagnés par Forence Chalamet et Romain Coharde au piano et Lucas Joseph aux timbales. L'ensemble sera placé sous la direction d'Olivier Plaisant.

    Peu de temps avant le sacre de l’empereur Léopold, un...
    La Petite Suite / L'Ensemble vocal interpréteront le Requiem de Mozart dans la transcription de Carl Czerny pour chœur, solistes, piano à 4 mains et timbales. Marie-José Matar, soprano, Jagna Oltarzewska, alto, Akihiro Nakamura, ténor, et Sandro de Gasparo, basse, seront les solistes accompagnés par Forence Chalamet et Romain Coharde au piano et Lucas Joseph aux timbales. L'ensemble sera placé sous la direction d'Olivier Plaisant.

    Peu de temps avant le sacre de l’empereur Léopold, un mystérieux personnage apporte à Mozart une lettre sans signature avec la demande suivante : « Mozart voudrait-il entreprendre la composition d’un Requiem, pour quel prix et dans combien de temps pourrait-il le livrer ? ». Très frappé par cette demande et sur les conseils de Constance, sa femme, il décide d’accepter. Si toutes sortes d’hypothèses ont été émises quant à ce mystérieux commanditaire et son messager, le « chevalier gris », nous savons aujourd’hui que cette Messe des Morts a été commanditée par le comte Walsegg, personnage excentrique qui avait l’habitude de signer des œuvres qu’il n’avait pas écrites… Mozart travailla sur son Requiem jusqu’aux derniers jours de son existence si bien que sur la page de garde il est indiqué « 1792 » car il comptait l’achever l’année suivante. Après sa mort en décembre 1791, Constance demande à Franz Xaver Süssmayer de terminer l’œuvre, selon la volonté de Mozart. Si certains musicologues contestent le fait qu’il ait voulu confier ce travail à Süssmayer, c’est cependant cette version qui est la plus couramment exécutée et qu’a choisie Carl Czerny pour réaliser sa transcription.

    Pourquoi la version de Carl Czerny ?
    On ne connait pas grand-chose de cette version, si ce n’est qu’elle a été écrite à la demande de l’abbé Maximilian Stadler, compositeur et pianiste très en vue au 19ème siècle, responsable des Archives Musicales Impériales et qui par ailleurs fait partie de ceux qui ont réglé la succession de Mozart. Cette version a été éditée par Diabelli en 1827. Il s’agit là d’une version de transmission. Naturellement, le propos est plus intimiste, proche de l’esthétique de la musique de chambre, c’est quasiment une œuvre de salon.
Tarifs
Moyens de paiement
  • Carte bleue
  • Chèques bancaires et postaux
  • Espèces
  • Visa
  • Tarifs
  • Tarif de base
    25 €

    • Plein traif

  • Tarif réduit
    20 €

    • Seniors 65 ans ou plus, étudiants, demandeurs d'emploi, personnes à mobilité réduite, groupes dès 10 personnes, membres bienfaiteurs du Festival

  • Gratuit
    Gratuit

    • Enfants et jeunes moins de 18 ans

Horaires
Horaires
  • Le 7 juillet 2024 de 18:00 jusqu'à 19:30
  • * Dimanche 7 juillet
Offre Associée
Fermer