Cour Hospices BeauneCour Hospices Beaune
©Cour Hospices Beaune|Michel Baudoin
Qui sont-ils ?Les 9 meilleures guides pour visiter Beaune et le Pays Beaunois

Faites connaissance avec les guides de Beaune et ses villages

Avant de réserver votre guide professionnel pour découvrir Beaune et les villages bourguignons, faites connaissance avec eux. Passionnés d’histoire, amoureux du partage, les guides sont de parfaits interlocuteurs pour percer les secrets de la Grande Histoire de la Bourgogne.

Christine DUPONNOIS
  • D'où viens tu ?

    Je suis née en Bourgogne, en côte Châlonnaise. Je viens d’une famille de viticulteurs. J’ai passé 20 ans en Afrique et j’ai beaucoup voyagé. Je suis rentrée en France il y 10 ans.

  • Pourquoi être devenue guide ?

    En 1980, j’ai rencontré à Paris une guide-conférencière et j’ai eu un déclic : voilà ce que je veux faire.
    Guider n’est pas un métier, c’est une passion que je vis chaque jour.

  • Ton métier en trois mots-clés

    J’aime partager mes connaissances et faire de belles rencontres. J’adore le contact avec le public et je m’adapte facilement.

  • Ton spot préféré en pays beaunois ?

    Mon endroit préféré est la route des vins de Beaune à Santenay, unique en France, entre côteaux et villages pittoresques.

Véronique MANGOLD
  • D'où viens tu ?

    Je suis née à Dole, en Franche-Comté toute proche. Mon mari est dans l’activité viticole, aussi il y a trente ans nous sommes venus nous installer à Beaune.

  • Pourquoi être devenue guide ?

    J’ai démarré ma vie professionnelle dans l’action sociale, en étant déjà passionnée d’histoire et de vieilles pierres.
    Ce qui n’était qu’un hobby est devenu au fil des années une véritable passion, puis mon second métier à partir de 2012.
    Ces deux chemins ne sont pas si différents, la relation humaine est aussi importante dans l’un que dans l’autre.

  • Ton métier en trois mots-clés

    Patrimoine, convivialité, loisirs et je peux en rajouter un quatrième : service.

  • Ton spot préféré en pays beaunois ?

    J’adore aller sur le rempart de l’Hôtel Dieu, qui surplombe l’ancien jardin des sœurs. Quand le ciel est sans nuages, son bleu offre une merveilleuse toile de fond pour le toit multicolore de l’Hôtel Dieu, sous le regard des fondateurs Nicolas Rolin et Guigone de Salins.

Marie-Christine ARLAUD
  • D'où viens tu ?

    Je suis née et j’ai vécu plusieurs années à l’étranger, ce qui m’a permis d’apprendre plusieurs langues. J’ai un double cursus histoire et histoire de l’art et pendant mes études les professeurs nous parlaient de la Bourgogne, de Fontenay, Dijon, Beaune… et j’ai eu un coup de foudre pour cette fabuleuse région. Je suis Bourguignonne depuis plus de 30 ans !

  • Pourquoi être devenue guide ?

    Pour partager avec passion et enthousiasme le plaisir de raconter l’histoire des lieux, des habitants, des châteaux, des abbayes, de la gastronomie, du vin… Mais aussi rencontrer des personnes venant de différentes cultures et leur montrer ma Bourgogne !

  • Ton métier en trois mots-clés

    C’est un vrai défi de n’utiliser que trois mots, mais je choisis : la passion, l’histoire et le partage.

  • Ton spot préféré en pays beaunois ?

    En fin d’après-midi les petites rues pavées autour de la Collégiale Notre Dame ou bien le paysage de vignes à perte de vue juste après Meursault, avec Monthelie d’un côté et au loin Auxey-Duresses… Mais il y en a tant d’autres !

Alexia PAPIN
  • D'où viens tu ?

    Je suis originaire d’un petit village près de Cholet dans le Maine-et-Loire mais j’ai beaucoup vadrouillé : le Bordelais, l’Angleterre, la Vallée de la Loire, la Champagne, et finalement… la Bourgogne.

  • Pourquoi être devenue guide ?

    Déjà petite j’aimais l’histoire et surtout j’adorais parler 😉 !
    À 16 ans, j’ai découvert qu’un métier alliait l’histoire et le partage : guide-conférencier – ma voie était tracée.
    Partager et échanger avec des personnes du monde entier est un enrichissement constant. Ma peur de l’ennui disparaît car je change d’auditoire à chaque visite, chaque journée est différente !
    Ma philosophie : « découvrir en s’amusant, loin des cours d’histoire ! »

  • Ton métier en trois mots-clés
    • Partage
    • Rencontre
    • Découverte
  • Ton spot préféré en pays beaunois ?

    Ah c’est dur de choisir ! Il y a tellement de belle choses. L’Hôtel-Dieu est un bâtiment si extraordinaire.
    Mais j’aime aussi me balader avec des clients sur la colline de Corton, notamment à l’automne quand les vignes ont pris leurs belles couleurs rouge et or.

Yuko CHOQUET
  • D'où viens tu ?

    Je suis née et ai grandi à Tokyo, ville de nouveautés, évoluant vite et sans cesse. A l’université, je me suis fait des amis venant de différentes régions, c’était ma première rencontre avec des gens de province. La fierté de leurs racines et de leur terre, leur respect de la culture et des produits locaux, m’ont donné envie de connaître ces différences en voyageant et en partageant ce sentiment de fierté.

  • Pourquoi être devenue guide ?

    J’apprécie beaucoup la découverte d’autres traditions, à la rencontre des gens. C’est ce qui m’a poussée vers le métier de guide, tout en me spécialisant dans le vin avec un grand amour et intérêt pour l’aspect culturel du vin de Bourgogne. Aujourd’hui je m’attache à faire un pont entre les Bourguignons et les touristes étrangers. Pour faire vivre le paysage et l’architecture que les voyageurs ont sous les yeux, j’explique son histoire et comment les gens sont impliqués dans la préservation de leur culture. Pour que désormais une photo ne soit pas qu’un cliché de voyage, mais évocatrice d’une émotion vécue sur place : « J’ai visité cet endroit ! ».

  • Ton métier en trois mots-clés

    Moment de partage, joie de la rencontre, émotion.

    C’est comme ouvrir une bouteille de vin, on ouvre une fenêtre s’ouvrant sur un monde étranger. Le guidage pour moi, c’est vivre ensemble un moment de découverte, et partager une émotion !

  • Ton spot préféré en pays beaunois ?

    Pour moi c’est un ensemble : un paysage paisible de villages coiffés d’une église bien particulière, entourés par des vignes dégageant une force de vie, je pense que c’est le véritable joyau de la Bourgogne.
    L’expression du paysage change au gré du temps de la journée, très distinctement ponctuée par les saisons.
    Un pique-nique dans les vignes au coucher du soleil en été, c’est un moment serein indescriptible. Sans oublier les caves des vignerons où l’on rencontre bons vins et sourires, la convivialité, la joie !

Marion ADAM
  • D'où viens tu ?

    Je viens de Saint-Léger-sur-Dheune, en plein coeur de la Bourgogne.

  • Pourquoi être devenue guide ?

    J’ai su dès l’âge de 16 ans que je deviendrais guide, un métier magnifique. Que ce soit en Côte d’Or ou en Saône-et-Loire, j’éprouve toujours le même enthousiasme car le guidage n’est pas un cours d’histoire ennuyeux, c’est une discipline multiple : un moyen de rencontrer de nouvelles personnes et de nouvelles cultures en adaptant son discours à tous les publics, un art de transmettre le savoir dans la bonne humeur et la détente.

  • Ton métier en trois mots-clés
    • Communication
    • Connaissance
    • Amusement
  • Ton spot préféré en pays beaunois ?

    Les falaises de Saint-Romain : totalement inattendues, elles jaillissent dans les vignes et offrent une vue spectaculaire, d’une beauté à couper le souffle.

Karoline Knoth
  • D'où viens tu ?

    Je viens de Franconie, région viticole d’Allemagne. Avant de me fixer en Bourgogne, j’ai vécu quatre ans en Alsace. Déjà mes études d’histoire de l’art m’ont fait connaître et aimer la Bourgogne : Gislebertus, Roger de la Pasture, Sluter etc. Une fois mariée à un Français, la question « où s’installer? » ne se posait pas.

  • Pourquoi être devenue guide ?

    Je suis fascinée par la Bourgogne et ses vins, leur culture et leur histoire. J’aime partager cette passion et échanger avec mes visiteurs. Ces échanges me sont très chers, car ils me font toujours découvrir de nouveaux aspects et nourrissent ainsi ma curiosité et mes connaissances.

  • Ton métier en trois mots-clés

    Au centre de mes visites est la relation avec mon public. C’est à moi de leur faire vivre des moments uniques, inoubliables et de leur faire aimer la région. Quand je réussis et je vois leurs yeux briller, j’éprouve une grande joie et une grande satisfaction.

    Le métier en trois mots ? Engagement, compétence, sensibilité.

  • Ton spot préféré en pays beaunois ?

    J’hésite entre l’Hôtel-Dieu et les vignes. Alors disons : Meursault. On y retrouve les deux, l’Hôtel-Dieu tenant pendant longtemps une partie de la seigneurie. Et des vignes, évidemment.

Charlotte Fromont
Nathalie Fromheim-Boilletot
  • D'où viens tu ?

    Je suis Haut-Marnaise d’origine mais j’ai passé ma petite enfance à Dijon, et ce dont je me souviens de ces années ce sont les musées dijonnais. Vers 10 ans je suis arrivé en côte de Beaune avec mes parents, on s’est installé à Ladoix-Serrigny, au pied des vignes.

  • Pourquoi être devenue guide ?

    Curieuse de nature, j’aime partir à la découverte de nouvelles régions. C’est ainsi que j’ai commencé le guidage un peu par hasard, dans un écomusée de Franche-Comté : un jour de grande affluence, on m’a demandé d’assurer la présentation des pièces du musée que je connaissais déjà très bien pour l’avoir visité plusieurs fois.
    Un stage à Baume-les-Messieurs m’a permis d’aborder les visites en costumes.
    En plus de ma licence d’Histoire de l’Art et Archéologie à l’université de Bourgogne, j’ai aussi un CAP de cuisine, pour transmettre aussi ce pan de notre culture française.

  • Ton métier en trois mots-clés

    Aujourd’hui je suis guide-conférencière et ce que j’aime dans mon métier, c’est rencontrer, partager et valoriser mon territoire.

  • Ton spot préféré en pays beaunois ?

    Mon lieu privilégié, c’est la chapelle Notre Dame du Chemin à Ladoix. Quand je suis arrivée dans le village, ce site m’a toujours attirée. J’ai eu la chance de m’impliquer activement dans l’association propriétaire tout au long de mes études et aussi par un stage après ma licence, qui m’a beaucoup appris. Puis j’ai pu transmettre mon savoir aux stagiaires suivants.

Réservez votre guide

Je découvre Beaune, son patrimoine et ses vignobles

Avec un guide professionnel

Pour mieux comprendre pourquoi Beaune est devenue la Capitale des vins de Bourgogne et pourquoi l’UNESCO a inscrit ses Climats au Patrimoine Mondial, prenez rendez-vous avec un guide professionnel.

Je découvre les plus beaux endroits

à visiter en Bourgogne

Fermer