Le Clos de Vougeot : son histoire s’inscrit profondément dans celle de l’abbaye de Cîteaux, propriétaire des lieux du XII° au XVIII° siècle. Grand cru de la Côte de Nuits, Chef d’Ordre de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin, il n’en faut pas plus pour en faire l’une des icônes du vignoble bourguignon.

Sur la route des Grands Crus 

La silhouette cossue de son château se remarque de loin, planté au cœur du vignoble de la Côte de Nuits. Le cépage Pinot Noir en est le roi et trouve au Clos de Vougeot une de ses plus belles expressions, toute en nuances subtiles.

Unique et multiple

De nos jours, environ 80 propriétaires différents se partagent les 50 hectares du Clos de Vougeot : le résultat de ventes successives après 1789, qui sonna le départ des moines de Cîteaux. Après les vendanges, chaque propriétaire vinifie sa récolte séparément et selon sa personnalité. Comment alors définir ce vin, ou plutôt ces vins ? En soulignant leurs points communs. Une robe très intense, du rouge framboise au grenat profond. Un bouquet suave, évoquant tout d’abord la rose, la violette ou le réséda, et plus tard la mûre, la framboise, la réglisse, la truffe… Au palais, sa noblesse se dévoile en mêlant finesse élégante et plénitude charnue. C’est un vin de garde, qui exprime toutes ses qualités de 10 à 30 ans, voire parfois au-delà… Quel que soit le vinificateur de ce cru si particulier, le résultat ne manque pas de faire écho à la devise des Chevaliers du Tastevin : « Jamais en vain, toujours en vin ».

Le saviez-vous ?

Il y eut à Cîteaux un moine cellérier qui avait un nom prédestiné pour gérer le Clos de Vougeot : Dom Goblet. Il exerça jusqu’à la Révolution, lorsque l’ordre Cistercien fut dissous et ses vignes dispersées.