Château de Corabœuf : un parfait exemple d’architecture militaire féodale

Les plus anciens bâtiments, datent des 13ème et 14 ème siècles. L’élément le plus remarquable est le donjon. Il s’agit d’une grosse tour carré de 10 mètre de côté, avec 4 tourelles. La ferme structure du donjon, la dimension de ses matériaux et l’épaisseur de ses murailles en font un parfait représentant de ce que l’on appelait, au Moyen-Age, une Maison Forte.

Les autres corps de bâtiments sont aussi très beaux, et surtout dans un très bon état de conservation extérieur. A noter deux curiosités, une grange fortifiée et la « Tour du Chasseur », qui viennent compléter cet ensemble classé Monument Historique Privé. 

Château de Corabœuf : huit siècles d’histoire

Quelques péripéties

La maison forte, enfermée dans une ceinture de remparts entourée de fossés, résistera aux assauts des écorcheurs, bandes de soldats démobilisés qui terrorisent les campagnes dans les dernières années de la guerre de cent ans.

Un peu plus tard, Louis XI donne l’ordre de démanteler la forteresse, mais celui-ci ne sera pas suivi d’effet.

Même lorsqu’en 1576, l’armée Huguenote de Casimir Duc des Deux Ponts met le feu au Château, la partie la plus importante de la forteresse reste debout.

Une succession de propriétaires

A l'origine de la construction du château, la famille de Corabœuf, conservera la terre dont elle porte le nom jusqu'au début du 15ème siècle,

Le fief passe alors à la famille de Salins (fondateur des Hospices de Beaune), puis successivement à la famille d’Esdouard et la famille de Spada jusqu’au 18ème siècle.

Il devient ensuite la propriété de la famille de Richard d’Ivry, jusqu’à la mort du dernier Marquis de la lignée, aïeul des propriétaires actuels, les Lauriston-Boubers.

Visite du Château de Corabœuf

Le Château est situé à Val-Mont (rapprochement d’Ivry-en-Montagne et de Jours-en-Vaux), non loin de Beaune et Nolay.  

Corabœuf est ouvert au public gratuitement toute l’année. Mais seul l’extérieur du Château est accessible à la visite.

Outre le Château en lui-même, vous pourrez déambuler dans le parc au fond duquel se cache un petit pavillon du 18ème siècle. Un arboretum a également été planté le long du parc, et permet d’admirer différentes espèces. 

En savoir plus : site internet du Château de Corabœuf