Le vélo de Nolay à Chagny, c’est pour tout le monde : cyclistes d’un jour ou depuis toujours !

Cette superbe Voie des Vignes reprend le tracé d’une ancienne voie ferrée, ici passait la ligne Chagny-Etang sur Arroux. Je vous livre ici 3 bonnes raisons de vivre cette expérience en vélo. J’en profite pour vous donner mes petites astuces, mes coups de cœur.
Suivez-moi !
Cyclistes d’un jour ou depuis toujours, en selle !



 

Raison 1 : Des panoramas magnifiques

Les panoramas depuis le viaduc de la Roche à Bec et plus particulièrement depuis celui de Cormot : un 360° sur Nolay, le vignoble et les falaises ; les vues plongeantes sur les bourgs comme Change, Paris L’Hôpital, Cheilly les Maranges. Découvrez la vue en contre-plongée sur la montagne des Trois Croix ou Mont de Sène. 

Mon astuce : descendez du viaduc de Cormot par un des chemins et prenez en photo ce pont en arc. Construit entre 1869 et 1870, il est long de 158 mètres et haut de dix-huit mètres. Vous n’entendrez pas tchou tchou mais le chant des oiseaux et les clapotis de la Cozanne. Si vous avez le temps, allez jusqu'au bout du monde, 2 km en direction des falaises de Cormot.
 

Raison 2 : Des villages bucoliques

Situés sur le parcours, ces jolis bourgs sont comme des invitations à faire une pause.
Plusieurs détours s’imposent, même si cela ne fait pas partie du parcours. Les halles de Nolay du 14ème siècle. Son imposante charpente en bois et son toit de laves bourguignonnes d’un poids de 400 à 600 kilos par mètre carré sont superbes.

Mes coups de cœur : pour vous imprégner de l’atmosphère des lieux, sirotez un diabolo pêche ou un Bourgogne Hautes Côtes au bistrot des Halles avec vue sur... les halles. Les rues étroites débouchent sur la jolie place et sa maison à pans de bois rouge, vous vous croirez Place François Rude à Dijon ! Et si vous levez les yeux, les jacquemarts dans leur campanile, Jacquot et Jacquotte, frappent les cloches. Elles résonnent joliment sur cette place minérale, et ce, tous les quarts d’heure.

Mon astuce : Renseignez vous, il y'a toujours une activité ou une fête à partager à Nolay.

Après avoir effleuré les villages (Change, Paris L’Hôpital, Cheilly-les-Maranges) et les coteaux vallonnés des Maranges, la Voie des Vignes débouche sur Santenay. Ce joli village fleuri est un bourg thermal et viticole, doté d’un Casino. Carrefour de la Voie des Vignes et de la véloroute Beaune-Santenay, ici il fait bon flâner.

Mon astuce : sur la place du Jet d’Eau, mangez à la terrasse du restaurant Le Terroir au son des clapotis de la fontaine... Goutez  notamment au croustillant d'Epoisses... des saveurs d'ici assurément !.Si vous avez le temps, un petit tour s'impose jusqu'à l'église Saint Jean de Narosse du 13ème siècle. Située sous la montagne des Trois Croix, elle est ouverte le samedi et le dimanche de la St Jean aux Journées du Patrimoine de 15h à 19h.

Depuis Santenay, vous arriverez très vite à Chagny via Remigny et Bouzeron. Longez ces voies navigables du Canal du Centre, sous les acacias, vous trouverez un peu de fraîcheur. Bateaux et péniches vous accompagneront jusqu'à la halte fluviale de Chagny. Le canal permet de rejoindre Chalon sur Saône, Digoin, l'Atlantique, la Manche, la Méditerranée et même les pays de l'Est via le Rhin. Chagny est une étape gastronomique réputée, la Maison Lameloise, triplement étoilée fait partie des très grands restaurants et hôtels du monde !

Mon astuce : venez à Chagny un dimanche matin et ne manquez pas son marché coloré avec ses produits de terroir. Dégustez le jambon persillé ou une rondelle de judru, ce gros saucisson plus large que long, un morceau de fromage de chèvre sur une tranche de pain à l'ancienne. C'est sûr, vous reviendrez à Chagny !

Raison 3 : Des équipements pour les cyclistes

La Voie des Vignes c'est un enrobé lisse, revêtement excellent pour les cyclistes. Cette voie est très bien entretenue tout au long de l'année. Vous descendez tranquillement avec un dénivelé de -2%.
C'est trop court, trop facile pour vous, testez les diverses boucles proposées à partir de la Voie des Vignes. La Vallée de la Dheune et la Côte Viticole est une boucle de 18.5 km au départ de Santenay ou Le Grand Tour de la Montagne de Chassey, parcours de 23.8 km au départ de Remigny.
Choisissez votre table pour un pique nique : à l'ombre, au soleil, vous aurez le choix. Des tables jalonnent le tracé. Des bancs permettent aussi d’apprécier les paysages.
Vous pouvez louer votre vélo à Nolay, Santenay et Chagny dans les Offices de Tourisme. Des vélos à assistance électrique sont également proposés si vous voulez découvrir la Voie des Vignes sans fatigue. Vous trouvez dans ces mêmes villages, tous les ravitaillements nécessaires (épicerie, boulangerie, charcuterie, supérette...) et de quoi réparer votre vélo si vous avez roulé sur une branche d'acacia !

Mon astuce : La Voie des Vignes est très bien entretenue, parfois, il arrive que des branches d'acacias tombent au sol, alors évitez les. Au printemps, leurs grappes de fleurs blanches sentent si bon ; en été, ces arbres font une ombre très agréable.

En plus de paysages variés, vous découvrez des ouvrages d'art ferroviaires tout au long du parcours : viaducs, ponts, tunnels, petites gares...
Vous profitez d'explications sur des panneaux modernes et illustrés. Vous trouvez des racks à vélos dans chaque bourg et tout le long de la voie, des balustres où attacher votre vélo.
Et mon dernier argument, vous avez tout autour de vous : restaurants, hébergements (chambres d'hôtes, hôtels, campings), aires de pique nique dans une région pleine de richesses.

Mon astuce : prolongez votre séjour et visitez les merveilleux sites en Pays Beaunois et faîtes de votre escapade, un séjour inoubliable.

En pratique :