Visite de l'exposition sur le Bon, le Téméraire et le Chancelier. L'art Burgundo-flamand exposé à Beaune

“Le Bon, le Téméraire, le Chancelier
Quand flamboyait la Toison d’Or”

 

L’évènement de cet hiver 2021-2022 en Bourgogne est cette nouvelle exposition d’art burgondo-flamand : “Le Bon, le Téméraire et le Chancelier - Quand flamboyait la Toison d’Or”. Elle se tient jusqu’au 31 mars 2022, dans 3 lieux emblématiques de la ville de Beaune.

3 lieux de la culture beaunoise pour une exposition temporaire d’art burgondo-flamand

Le Musée de l’Hôtel-Dieu (Hospices), l’Hôtel des Ducs de Bourgogne (Musée du Vin) et la Porte Marie de Bourgogne (Musée des Beaux Arts) ont adapté leur parcours de visite pour accueillir cette grande exposition d'œuvres issues de collections privées et publiques, de Belgique et de France.

Nous avons suivi de près  depuis quelques semaines les va et vient des camions, des palettes et des silhouettes qui ont peu à peu pris place dans ces Musées. Nous avons suivi les conseils du commissaire d’exposition sur l’ordre de visite.

Les 4 salles d’exposition de la Porte Marie de Bourgogne

Dans une première salle, l’exposition est consacrée à la fondation de l’Ordre de la Toison d’Or en 1430. Le 10 janvier exactement. C’est à cette date-ci que tout commence. Ici pas d’Arthur, de Terre de Logres ni de Graal mais Philippe le Bon, 24 chevaliers et la reconquête de la Terre Sainte : l’Ordre de la Toison d’Or. Le Kaamelott des temps médiévaux au royaume des Burgondes.  Et là, c’est tout simplement passionnant, on se retrouve propulsé à l’époque des Chevaliers grâce aux différentes représentations de la Toison sur manuscrits et armoriaux.

Mais le XVème siècle et le Moyen-Âge ne se résument pas qu’aux aventures des Chevaliers héroïques. La vie politique du Grand Duché de Bourgogne est également évoquée dans la complexité de ses balbutiements fédéraux.

Dans les deux salles suivantes, des œuvres exceptionnelle d'orfèvrerie et de sculptures vous attendent : la statuette de Saint-Evêque, plus vieux poinçon conservé de Mons, et la mise au tombeau de Binche accrocheront votre regard.

Enfin, la dernière salle présente de magnifiques objets d'art religieux, issus du mécénat nobiliaire inspiré par les ducs.

En tout dernier lieu, le reliquaire de Louis XI est la plus précieuse de l'exposition. Cette oeuvre maîtresse d'orfèvrerie se distingue des pièces de tapisserie, sculpture et art en filigrane.

Les Hospices de Beaune, l’art Burgondo-flamand en puissance, porté par Nicolas Rolin

L'exposition permanente est maintenue, tout en intégrant les œuvres de cette exposition temporaire. L’ancien hôpital consacré aux pauvres retrace le parcours du fondateur, le chancelier Nicolas Rolin et de sa femme Guigone de Salins. Plusieurs œuvres d’art sont d’ailleurs exposées ici pour la première fois. Vous y découvrirez des archives inédites retraçant le rôle politique du chancelier.

Pièce maîtresse du musée de l’Hôtel-Dieu, le magnifique polyptyque de Rogier Van der Weyden est évoqué à sa place originelle : une copie est présentée sur l'autel de la salle des Pôvres. A l'entrée de la salle des Pôvres et à l'opposé de l'autel, le Piteux, Christ de piété, semble lui répondre.

Pour admirer le véritable Polyptyque dans toute sa splendeur, rendez-vous dans la salle qui lui est consacrée : on ne se lasse jamais d’observer tous les détails qui le composent. il a pour compagnie temporaire des manuscrits, des scultpures, un ornement liturgique prêté par le Musée National de Berne et une célèbre peinture attribuée à Van der Weyden, prêt du Musée de Louvain.

Guerre de Cent Ans au Musée du vin : Hôtel des ducs de Bourgogne

1453 : la guerre de Cent Ans prend fin en Europe et le siège de Constantinople scelle le sort de l’Empire Byzantin. La salle d’exposition présente des oeuvres qui évoquent la guerre avec des pièces telles qu’une couleuvrine provenant du Musée Royal de l’Armée, Bouvignes, Bruxelles. On y retrouve l’âme de Charles le Téméraire et son esprit conquérant.

 

Des oeuvres de l’art burgondo-flamand qui traversent l’Europe pour nous faire voyager dans le temps

Des œuvres européennes prêtées en majorité par des musées belges (Palais Royal de Bruxelles, Galerie Bernard de Leye, Musée Royal de Mariemont, Archives générales du Royaume…) sont exposées dans les 3 lieux de visite. Les chefs d'œuvres viennent à nous ! 

Les 3 personnages de la Bourgogne médiévale sont ainsi présentés au travers d’environ 150 œuvres réparties sur ces 3 sites emblématiques de la ville de Beaune . 

Cette exposition est particulièrement riche, il faut une bonne demi-journée pour arpenter les 3 sites. Allant des peintures, sculptures aux tapisseries et orfèvrerie en passant par des manuscrits et documents d’archives, vous aurez tout le temps de découvrir ces pépites pendant toute la durée de l’exposition.

 
Informations sur la grande expo “ Le Bon, le Téméraire et le Chancelier - Quand flamboyait la Toison d’Or”:

Le billet est valable pour les 3 sites, une fois dans chaque musée mais la fin de la validité est à la fin de l’exposition. Commencez aujourd’hui et revenez demain ! 

Tarif

Adulte : 18.00 €

Enfant 10-18 ans : 9.00 €

Horaires de visite:

1/ Porte Marie de Bourgogne - Musée des Beaux-arts

2 accès : 6 Boulevard Perpreuil / 19 Rue Poterne

Ouvert tous les jours : 10h-13h* / 14h-18h*

*fermeture de la billetterie à 12h30 et à 17h30
 

2/ L’Hôtel des Ducs de Bourgogne - Musée du Vin de Bourgogne – Rue d’Enfer – 21200 Beaune

Ouvert tous les jours : 10h-13h* / 14h-18h*

*fermeture de la billetterie à 12h30 et à 17h30

 

3/ Hospices - Musée de l’Hôtel-Dieu 

Rue de l’Hôtel-Dieu / Place de la Halle 

Ouvert tous les jours : 9h-12h30* / 14h-18h30*

* dernière entrée possible à 11h30 et à 17h30 

Conditions particulières :

Gratuité de l'exposition sur présentation de justificatifs : pour les enfants de moins de 10 ans,  agents d’accueil de Bourgogne (carte Tourisme Pass Pro)