81 km à vélo au cœur du vignoble et du patrimoine qui raviront les amateurs de vins de Bourgogne ainsi que les amoureux d’histoire. A deux, en famille ou entre amis, baladez-vous à votre rythme et découvrez la Bourgogne autrement !

En venant passer un week-end à Beaune, vous pourrez faire la Voie des vignes en deux étapes. La première vers le sud entre Beaune et Nolay et la seconde entre Beaune et Dijon.

Première étape sur la Voie des Vignes à vélo : de Beaune à Santenay

La Véloroute est une voie idéale pour une immersion dans le vignoble. Elle emprunte 22 kilomètres de petites routes et de chemins de vignes fréquentés par les vignerons et les vendangeurs. Vous profitez d’un parcours savoureux,  ponctué par la traversée de villages pittoresques, et du spectacle continu des travaux de la vigne. La véloroute est sans difficulté et permet à chacun d’admirer l’alignement impeccable des vignes et pourquoi pas, de s’arrêter sur un mur de pierre sèche pour un pique-nique sorti du sac.
Sur votre chemin, les villages vignerons de Pommard, Volnay, Meursault, Puligny Montrachet, Chassagne Montrachet et Santenay offrent la possibilité d’une halte au restaurant ou à la terrasse d’un café. A moins que vous ne préfériez visiter une chapelle romane, un château de l’époque des ducs de Bourgogne ou tout simplement profiter de la visite de ces villages de caractère. En arrivant à Santenay, vous pouvez prolonger votre balade en rejoignant le canal du centre et la Voie Verte le long du chemin de halage.

2ème étape sur la Voie des Vignes : de Santenay à Nolay

De Santenay à Nolay, la Voie des vignes emprunte une ancienne ligne de chemin de fer devenue une voie verte dédiée aux cyclistes, rollers, piétons. Sur 13 km, profitez des coteaux vallonnés des Maranges,  des panoramas sur les falaises de Cormot et de la cité médiévale de Nolay. En fin de parcours 2 viaducs vous offrent des points de vue superbes sur les paysages bourguignons.
 

La Voie des vignes à vélo : sillonner la Bourgogne du Nord au Sud

C’est par Santenay ou Chagny, à l’ombre des acacias et des peupliers que vous empruntez la voie verte qui longe le Canal du Centre. Sur les chemins de halages, ce parcours vous conduira vers Saint Leger sur Dheune et  Chalon sur Saône, sur un itinéraire bucolique et ponctué d’écluses.

Et vous pourrez en revenant sur Beaune repartir vers le Nord de la Bourgogne. La Voie des Vignes relie en effet Beaune à Dijon : 46  km à vélo au cœur du vignoble et du patrimoine urbain et rural, naturel et architectural ! Pédalez ici est un bonheur… cette voie relie les deux plus célèbres vignobles de Bourgogne, la Côte de Beaune et la Côte de Nuits-Saint-Georges.

 

3ème étape de vélo entre Beaune à Nuits-Saint-Georges : 24.40 km

Depuis Beaune dont la visite est incontournable, le premier village traversé est Savigny-lès-Beaune avec son château, lové dans une combe. La fontaine de la Place Emile Fournier, nom de son donateur, tient la promesse d’une pause rafraichissante.
De Savigny à Pernand, vous pédalez les yeux fixés sur la plus belle colline de ce vignoble que le parcours contourne. La Colline de Corton, cette jolie butte coiffée d’un bosquet, c’est la montagne aux trois Grands Crus que sont Corton, Corton Charlemagne et Charlemagne. Magique ! Cette incroyable montagne déborde sur les communes de Pernand-Pergelesses et Ladoix-Serrigny, couvrant 150 ha de grands crus en rouge et en blanc parmi les plus réputés de la Côte de Beaune. Ici, les vignes sont exposées du levant au couchant, des raisins caressés toute la journée par les rayons du soleil.
Rien ne vous empêche de faire un détour par l’Oratoire de Frétille à Pernard-Vergelesses, c’est un endroit duquel vous avez l’impression de dominer le monde dans le calme et l’émerveillement. Une côte vous attend, la récompense est ce beau point de vue, le plus spectaculaire de la Côte de Beaune.
Même sans ce détour, le paysage est vallonné, ce qui fait son charme. Rien de surprenant si les faux plats se transforment parfois en côtes. Ne dit-on pas que le mérite est impérissable ? Penser au dur travail de carrier en passant près des carrières de Corgoloin et de Comblanchien vous fera oublier ces petits passages délicats le long du parcours.
Nuits-Saint-Georges dévoile un joli centre animé de petites boutiques autour d’un beffroi.
Le vendredi matin, un beau marché se tient sous la halle.
 

4ème étape à vélo sur la Voie des Vignes de Nuits-Saint-Georges à Dijon : 21.60 km

Par de petites routes, vous serpentez entre les villages aux appellations prestigieuses, Vosne-Romanée, Gevrey-Chambertin…
Si vous tournez la tête à gauche, vous pouvez admirer les Côtes et juste au-dessus vous devinez le vignoble des Hautes Côtes, plateau calcaire d’une altitude de 400 à 500 mètres.
Le coup de foudre est pour le monument emblématique de la Côte de Nuits, le Clos de Vougeot, qui émerge d’un océan de verdure. Au petit matin ou tard le soir, le site s’apprécie différemment selon la lumière.
Maintenant, si vous tournez la tête à droite, c’est une plaine qui déroule ses champs jusqu’à la Saône en passant par les bois qui entourent l’Abbaye de Cîteaux.  
Sur 10 kilomètres entre Vosne-Romanée et Gevrey-Chambertin se concentrent les grands vins rouges de Bourgogne : 25 Grands Crus au point que certains auteurs nomment ce cordon rouge, les Champs Elysées de la Bourgogne. Pour la petite anecdote, Chambolle-Musigny est une exception dans la Côte de Nuits, le Musigny est un grand vin blanc !

Dernière étape de la Voie des Vignes : bientôt ouverte

La fin de la portion de la Voie des Vignes de Chambolle-Musigny à Dijon de 15 km est prévue au printemps 2020*. Elle traverse de nombreux villages, faire une halte et découvrir de belles tables avec des plats savoureux faits de produits locaux est une façon délicieuse de se relier au patrimoine. Sur ce parcours, régalez-vous dans l'un des restaurants de Vougeot, Nuits-Saint-Georges, Gevrey-Chambertin, Marsannay-la-Côte ou du vieux Chenôve .
Après Gevrey-Chambertin, petit village typique de la côte aux maisons de pierres agglutinées autour d’une petite église, on découvre l’élégant Château Stephen Liégeard. De là, on aperçoit le clocher au toit de tuiles vernissées de l’église romane de Fixey.  Si vous décidez de faire un petit détour, c’est certainement pour aller voir le lavoir en hémicycle de Fixin, il abrite un bassin rond à l’eau ferrugineuse, l’eau de la source du Chaulois.

Aux portes de Dijon, se trouve Marsannay-la-Côte. Devant son château, qui est une propriété viticole, admirez la vue magnifique depuis la parcelle du Clos de Jeu. Vous arrivez ensuite très vite à Chenôve, puis à l’écluse du Port de plaisance du Canal de Bourgogne à Dijon. Au parc du Canal, profitez d’une ombre apaisante, fraîcheur et repos réconfortants vous attendent. A voir, la sculpture le « Rêve ailé » qui rend hommage à Gustave Eiffel, né à Dijon en 1832, tout près de là. Regardez cet oiseau métallique, œuvre de Robert Rigot, il semble prendre son envol et sa forme fuselée pointe en direction du lieu de naissance d’Eiffel.

Côté pratique piéton et vélo : vous avez une gare à Beaune, Meursault et Santenay sur la partie Sud de la Voie des Vignes puis Corgoloin, Nuits-Saint-Georges, Vougeot-Gilly-les-Cîteaux et Gevrey-Chambertin. TER Paris > Dijon > Beaune > Chalon > Mâcon > Lyon (nombreux trains – transport des vélos gratuit).

Partir au sud de Santenay vers Chalon-sur-Saône