Visite des Caves Patriarche

Les caves Patriarche sont situées dans le centre de Beaune. Les 5 kilomètres de galeries qui la composent courent sous la ville et en font les plus grandes caves de Bourgogne. Il s’agit également d’un lieu chargé d’histoire, fondé en 1780, situé dans l’ancien Couvent des Visitandines et dont certaines galeries remontent au 13ème siècle.

Visite des Caves Patriarche : infos & billetterie en ligne

Visite des Caves Patriarche : une entrée majestueuse

Après avoir franchi la grille, vous pénétrez dans une cour intérieure préservée et découvrez l’ancien couvent, aujourd’hui siège de la maison Patriarche Père & Fils. Dès l’entrée, la galerie des foudres puis la chapelle baroque du 18ème vous transporte à une autre époque.

Visite des Caves Patriarche : descente en cave

Par un bel escalier, vous accédez au labyrinthe de tunnels et de salles voutées, qui serpentent sous la ville. Au fil de votre parcours, les appellations les plus prestigieuses de Bourgogne se succèdent : Meursault, Corton, Beaune, Pommard, Nuits-Saint-Georges

Visite des Caves Patriarche : dégustation de vins de Bourgogne

Vous aurez également l’occasion de déguster les vins de la maison Patriarche. Seul ou accompagné par un sommelier selon la formule choisie, les vins semblent avoir une autre saveur lorsque vous les goûter dans ce lieu hors-du-temps.

Visite des Caves Patriarche : les vins

Au cours de votre visite, vous aurez, bien évidemment, la possibilité d’acheter les vins de Patriarche Père & Fils. Plus de 300 références sont disponibles, dont de vieux millésimes depuis 1904. 

L’histoire des caves Patriarche

A l’origine, un couvent

En 1632, le couvent de l’Ordre de la Visitation de Beaune est fondé sur une surface d’environ 9650 m2 à l’initiative d’un Père de l’Oratoire de Beaune dont la soeur était Visitandine.
En plus de ce vaste couvent, les religieuses possédaient 6 maisons à Beaune ainsi qu’un domaine viticole de 258 ouvrés (plus de 10 hectares).
La Révolution signe la fin des Ordres religieux. L’église est fermée au public en 1791. Pendant plusieurs années, les bâtiments servent d’entrepôts à grains.

La famille Patriarche

En 1780, à 22 ans, Jean Baptiste Patriarche fonde son propre négoce de vins.
Le 23 août 1796, il rachète le couvent pour y créer une manufacture de draps avec son frère Jacques Elisabeth. Le projet n’aboutit pas.
Il revend une partie du couvent et installe ses bureaux de négoce et son habitation dans la partie restante. C’est ainsi que la Maison Patriarche se développera en France mais aussi en Allemagne, en Angleterre et en Belgique.
A la mort de Jean-Baptiste, c’est son frère, Jacques Elisabeth qui reprend la tête de la Maison, suivi par son fils, Joseph Charles. La maison est ensuite reprise par Jeanne, la fille de Joseph Charles et son époux Jean-Baptiste Vernaux, puis par leurs deux enfants célibataires.

De 1941 à nos jours

En 1941, la Maison sera finalement acquise par André Boisseaux. Ce rachat s’accompagne d’un développement sans précédent de Patriarche qui devient l’une des plus grandes Maisons de vins de Bourgogne.
Au début des années 50, la Maison est l’une des premières à ouvrir ses portes au public.
En 2011, la Maison Patriarche est rachetée par Pierre Castel et continue son essor.

Patriarche Père & Fils : un négociant-éleveur

La Maison Patriarche s’articule autour de plusieurs activités.
Il s’agit tout d’abord d’un négociant-éleveur dont la marque est l’une des plus anciennes de Bourgogne, avec près de 300 références à la vente, permettant de satisfaire le plus grand nombre. Dans les caves vieillissent des bouteilles d’appellations prestigieuses : Meursault, Pommard, Nuits-Saint-Georges, Chassagne-Montrachet…
La Maison élabore également des vins effervescents, avec des Crémants de Bourgogne Brut, rosé et blanc.