Pommard, c’est le nom sonore, généreux et évocateur d’un village et d’un vignoble iconique de la Bourgogne. Situés entre Beaune et Volnay, les crus de Pommard sont le symbole même des vins rouges bourguignons et depuis le Moyen Âge, une référence, « La Fleur des vins du Beaunois ».

Pommard : exclusivement Pinot Noir

On aperçoit les premiers coteaux de Pommard  à quelques kilomètres au sud-ouest de Beaune. Une mosaïque de parcelles et de clos entourent un village cossu et charmant qui tire son nom d’une déesse antique, Pomone, divinité des jardins. Dans une côte de Beaune, réputée pour ses grands vins blancs, Pommard fait figure d’exception avec des vins issus exclusivement du cépage Pinot Noir.  

Pommard : Ferrari ou Aston Martin ?

Au sein de cette appellation de 321 hectares, c’est un véritable défilé de haute couture, une collection de 28 premiers crus qui constitue un extraordinaire livre de cave. A l’œil, ce vin a une robe d’un rouge profond, au nez, son bouquet exprime des arômes de myrtille, de groseille qui évoluent vers des notes de chocolat et de cuir. En bouche, Pommard est un vin franc et loyal, avec des tannins fermes et puissants. Comme dans toute famille, l’appellation compte des personnalités réputées, tout en contrastes comme il se doit dans le vignoble de Bourgogne. Une viticultrice à Pommard traduit à sa façon le caractère de ces vins. « Les Rugiens, vins puissants et structurés situés au sud du village, font penser à un jeune homme aux épaules charpentées de rugbyman conduisant une puissante Ferrari alors que les Epenots, soyeux et féminins situés au nord, évoquent l’élégance d’un jeune golfeur au volant d’une Aston Martin ».

Le saviez-vous ?

Le Château de Pommard, élégante demeure du 18ème siècle entourée d’un clos de 22 hectares, est le plus grand clos en monopole de Bourgogne appartenant au même propriétaire.