En général, j’aime bien faire tourner les tables, les têtes, les assiettes et les serviettes mais un saint d’origine espagnol qui tourne de village en village…. Il aura donc fallu toute la persuasion de mes amis bourguignons pour m’entrainer dans leur joyeuse sarabande et devinez…. je ne l’ai pas regretté….

La tradition, ça a du bon !

La Saint Vincent tournante est une vraie institution en Bourgogne, imaginez que depuis 1938, de Chablis à Mâcon, un village viticole accueille le saint patron des vignerons et se mobilise toute une année voir deux pour accueillir fin janvier plusieurs milliers de personnes lors d’un weekend de fête mémorable. Ce n’est pas un hasard si Saint Vincent est fêté le 22 janvier, car c’est l’époque à laquelle, les viticulteurs reprennent la taille de la vigne et c’est donc autour de cette date, que se déroule cette grande fête du monde viticole (en général le dernier samedi du mois de janvier). A l’origine, on retrouve l’esprit de solidarité propres aux confréries villageoises qui avaient inventé une « sécurité sociale » pour venir en aide aux vignerons en détresse, malades ou victime des aléas climatiques (déjà !). Depuis, chaque village détient la statue de Son Saint Vincent qui sera hébergé tout une année dans une famille. Fin janvier, les confréries de toute la bourgogne viticole se rendront dans le village désigné pour fêter leur saint patron.

toute la bourgogne viticole se rendront dans le village désigné pour fêter leur saint patron.

Comme dans Astérix, cela finit toujours par un banquet mais revenons au début… Il y a d’abord un village et des bénévoles qui ont travaillé toute l’année pour offrir une fête qui ne reviendra peut-être pas avant 30 ans. Toutes les générations se sont activées pour mettre en valeur le patrimoine du village, anticipant la fierté d’accueillir les gens d’à côté ou du bout du monde. Mais plantons le décor, c’est un peu comme au théâtre, il y a des « tableaux » qui se répètent d’année en année mais qu’on adore : un florilège de bannières multicolores qui flottent dans un soleil d’hiver, des milliers de guirlandes de fleurs colorées, des raisins qui débordent des paniers de vendanges et du matériel viticole vintage évoquant le travail des vignerons dans un paysage de ceps endormis, bienvenue à la Saint Vincent ! Après la messe, on assiste à l’impressionnant défilé des saints qui rivalise avec les plus beaux Pardons de la Bretagne, pas moins de 80 confréries ! Enfin, la prestigieuse Confrérie des Chevaliers du Tastevin dont les rituels s’inspirent des derniers ordres de chevalerie de la cour de Bourgogne, remercie les anciens vignerons et vignerons, parfois très émus, en les intronisant...

« Au nom de Noé père de la Vigne
Au nom de Bacchus, dieu du Vin
Et au nom de saint Vincent, patron des Vignerons,
Je vous fais Chevalier du Tastevin »

Votre verre, le Saint Graal

En fin de matinée, les caveaux de dégustation sont ouverts mais vous ne pourrez y accéder qu’avec Le verre de la Saint Vincent. Chaque année différent, choisi pour sublimer la dégustation, il est griffé aux armoiries de l’appellation et assorti de ses tickets de dégustation. Vous pourrez ainsi déguster les vins de plusieurs millésimes et parfois une « Cuvée spéciale Saint Vincent » réalisée pour l’occasion. Profitez-en pour discuter avec les vignerons car n’oublions pas que cette fête est pour eux l’occasion de mettre en valeur leur appellation et un mode de viticulture défini par le la notion toute bourguignonne de Climat. Un climat, c’est une parcelle de vignes qui possède sa propre personnalité, son histoire et surtout un goût unique, à vous de le découvrir !

Oups…déjà midi et le grand air vous a donné faim…

Ça tombe bien, entre deux dégustations, vous pourrez manger à la bonne franquette et si on est loin du repas de cochon des origines, les stands émaillés aux quatre coins du village vous régalerons de produits locaux : escargots, jambon persillé, bœuf bourguignon. Selon le village, un banquet gastronomique est proposé (parfois avec le concours des nombreux chefs étoilés de la région) en déjeuner ou dîner avec en prime musiques et chansons du folklore bourguignon, populaire et bon enfant.

Un village en fête

Un village en fête, c’est aussi des groupes musicaux, des expositions et des animations pour en savoir plus sur les vins et le travail de la vigne. En fin d’après-midi, après avoir bien tourné dans le village, profitez-en pour vous balader, il y a toujours un petit chemin de vignes à flanc de coteaux qui vous fera dépenser le surplus de calories. Loin du tumulte villageois, les paysages d’hiver sont aussi paisibles que somptueux et qui sait, vous aurez peut-être la chance d’assister à un coucher de soleil ?

Saint Vincent de Beaune

Anticipant d’une semaine la grande Saint Vincent tournante, les vignerons de Beaune organisent chaque année des festivités avec dégustation de leurs crus et banquet dans l’impressionnant bastion des Hospices de Beaune.