Cette église au choeur voûté d'ogives multiples est située dans le hameau de Narosse au pied des pentes escarpées du Mont-de-Sène
Dans le hameau de Narosse au pied des pentes escarpées du Mont-de-Sène, l'église avec un choeur voûté d'ogives multiples est une des premières églises de ce type greffée sur une structure romane.

Historique

Construite à partir de 1220 dans le hameau de Narosse, aujourd'hui Santenay-le-Haut, Saint-Jean de Narosse devient église paroissiale vers 1270. Cette église est construite à l’écart des habitations, un emplacement guère habituel pour uen église paroissiale. Ce lieu a sans doute été choisi car proche d’une source aux propriétés merveilleuses, la Fontaine St-Eloi : les mères conduisaient leurs enfants atteints de la teigne pour les guérir. Vers 1480, le chœur et les collatéraux sont démolis et laissent place à un nouveau chœur adjoint de deux chapelles latérales consacrées le 7 octobre 1490. L'église paroissiale sera fermée au culte en octobre 1892, après la construction de Notre-Dame du Rosaire à Santenay-de-Bas. Classée au titre des monuments historiques en janvier 1928, plusieurs chantiers de restauration ont permis de lui redonner son aspect du XVe siècle.

Description

Le portail de l’église s’abrite sous un chapiteau en charpente du Xve. Son tympan arrondi s’orne d’un trilobe entourant une croix fleuronnée. A l’intérieur, la nef de trois travées, flanquée de deux collatéraux de style roman tardif, donne sur un chœur plat coiffant un clocher à peigne. Le mobilier de l'église s'enrichit à la Révolution des statues en bois polychromées de Saint-Martin du XVe, de Saint-Roch et de la vierge sculptée par l’artiste chalonnais Bézullier au XVIIe. L'église est peinte à fresque. Il reste de ce décor une figuration de Saint-Michel terrassant un dragon dans le collatéral de gauche. Les murs de l’église sont ornés par un litre funéraire ponctué de blasons (bande noire destinée à accueillir les armes des seigneurs à leur mort en signe de deuil). La dernière visible est celle de Jacques Philibert Parigot, marquis de Santenay, mort en 1783.

Evénementiel

Musique à Saint-jean :

Un rendez-vous au cœur de l’été pour découvrir les accents originaux de répertoires de musique classique. le 07 août à 17h : Concert Quatuor Hypérion (avec Pierre-Olivier Fernandez composition et violon, Fanny Sauvin violon, Antoine Carlier alto et Florent Mascret violoncelle) Le 14 août à 17h : Concert : Quatuor Adelys - Vivaldi "Les Quatre Saisons"(avec Julie Gehan Rodriguez, Gersende Mondani, Marie-Noëlle Bernascon et Claire Perrotton)